Témoignage Beauvais | En savoir plus sur : L'équipe locale

Son service civique auprès de personnes âgées atteintes d’Alzheimer a été un déclic

21 octobre 2020
Léa en service civique chez les Petits Frères des Pauvres en France

Léa a effectué un service civique en France durant 9 mois au sein de la Fraternité régionale des Hauts-de-France. © Léa P.

Derniers témoignages
  • Romane, en service civique à Chicago (USA), « c’est l’expérience de ma vie ! »

    Grâce au service civique, mon regard sur la vieillesse a clairement changé

    Lire le témoignage
  • Souad, bénévole vacances, offre une bulle d’oxygène aux personnes âgées après le confinement

    Les personnes âgées était ravies de partir en vacances parce que le confinement a été lourd

    Lire le témoignage
  • Confinée dans un Ehpad, Maryvonne ne rêvait que de cette sortie avec les Petits Frères des Pauvres

    J’attendais vraiment de retrouver cette liberté

    Lire le témoignage
Voir tout

En s’engageant pour un service civique auprès des Petits Frères des Pauvres, Léa ne se doutait pas que ce volontariat changerait sa vie. C’est au sein de la Maison du Thil (60), colocation partagée destinée aux personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, que Léa a effectué l’essentiel de ses missions. Elle nous parle de cette expérience enrichissante et… bouleversante.

Après avoir interrompu son BTS en milieu d’année et parce qu’elle aimait le contact avec les personnes âgées, Léa, 20 ans, s’est engagée pour un service civique de 9 mois auprès des Petits Frères des Pauvres. Durant son volontariat qui a commencé en janvier 2020, elle a effectué des visites à domicile auprès de personnes âgées isolées mais surtout, elle a illuminé les journées au sein de la Maison du Thil à Beauvais (60). Dédiée aux personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de troubles apparentés, la maison du Thil propose une « colocation à responsabilité partagée ». 
 
Au sein de la maison, Léa avait pour rôle de « passer du temps avec chaque personne, de mettre en place des activités pour les occuper (jeux de société, atelier cuisine, promenade dans le jardin, discussion, coloriage, chants, jeux de balles pour les stimuler…) ou tout simplement regarder la télévision avec eux ». Léa devait veiller à proposer des activités créatives ou stimulantes qui s’adaptaient à chaque aîné, explique-t-elle : « Les activités dépendaient du besoin de chaque personne et de l'évolution de la maladie aussi. »
 
Durant le confinement, les missions de Léa ont dû se réadapter : elle a principalement maintenu le lien social avec les personnes âgées accompagnées à domicile par des appels téléphoniques et des services rendus (aller chercher des courses, les médicaments à la pharmacie…).

Les meilleurs souvenirs du service civique : les sourires des aînés

Un service civique auprès de personnes âgées atteintes d'Alzheimer

Léa a illuminé les journées au sein de la Maison du Thil, qui accueille des personnes âgées atteintes de la maladie d'Alzheimer. © Léa P.

Si Léa reconnait aussi avoir rencontré parfois des difficultés face aux comportements des personnes âgées induits par la maladie d’Alzheimer, elle estime avoir été très soutenue par l’équipe des Petits Frères des Pauvres et avoir beaucoup appris sur la maladie. 

Pour elle, ce service civique a même été un réel déclic : « Grâce au service civique dans l'Association, je sais dorénavant que je veux être au contact des personnes âgées dans ma vie professionnelle future. ». Léa souhaite désormais s’orienter vers le métier d’aide-soignante. Son service civique achevé en septembre 2020, elle est aujourd’hui bénévole pour les Petits Frères des Pauvres.

Les meilleurs souvenirs sont les sourires que j'ai pu donner

Alors que cette expérience a bouleversé son avenir professionnel, elle lui a aussi appris beaucoup de choses sur elle-même… « J'ai découvert des choses sur moi que je n'avais pas forcément réalisées avant. J’ai pris conscience de certaines de mes qualités, la patience par exemple. Dans ma vie au quotidien je ne suis pas forcément patiente, en revanche avec les personnes âgées je le suis totalement ! », observe Léa. 

Elle retient surtout chaque moment passé avec les personnes âgées qu’elle a pu voir, à la Maison du Thil ou à domicile. « Les meilleurs souvenirs sont les sourires que j'ai pu donner », révèle-t-elle. 

« Ça a été une très belle expérience humaine. C’est une très belle action que nous faisons. Les personnes en face sont très reconnaissantes et quand je les vois sourire, c’est juste formidable. C’est humain, tout simplement, d’aider autrui. », conclut-elle.

 

 

Autres témoignages