Témoignage

Konstantinos, volontaire européen : « une expérience vraiment enrichissante et inoubliable ! »

28 avril 2022
Témoignage de Konstantinos, volontaire européen

Konstantinos, volontaire européen à Nantes, a été très bien accueilli par les équipes et les personnes âgées accompagnées. © DR

Derniers témoignages
  • Arthur, 61 ans : « J’aimerais bien avoir une amie »

    Arthur, 61 ans, est à la recherche d'une compagne pour égayer son quotidie

    Lire le témoignage
  • Audrène, service civique à Lille : « c’est fou de constater à quel point rendre visite à quelqu’un peut lui faire du bien ! »

    « C’est fou de constater à quel point rendre visite à quelqu’un peut lui faire du bien ! »

    Lire le témoignage
  • Aimé, 75 ans, relogé par les Petits Frères des Pauvres : « j’étais au bout du rouleau »

    « J’étais au bout du rouleau »

    Lire le témoignage
Voir tout

Depuis octobre 2021, Konstantinos est volontaire européen au sein des Petits Frères des Pauvres de Nantes (44). À tout juste 23 ans, ce jeune homme d’origine grecque estime que cette expérience lui a permis d’évoluer sur tous les plans mais aussi de créer du lien avec les aînés.

Faire voyager les personnes âgées accompagnées par les Petits Frères des Pauvres de Nantes (44), c’est la mission principale de Konstantinos. Et c’est mission réussie pour ce volontaire européen d’origine grecque de 23 ans ! De sa voix chantante, il anime plusieurs fois par mois des ateliers numériques avec des casques de réalité virtuelle, au local de l’Association, au domicile ou en Ehpad. Durant ces ateliers, des films de voyages en France ou à l’étranger sont diffusés.

« Avec ma collègue volontaire européenne Magdalena, notre rôle consiste à présenter l’animation, donner des informations sur la destination qui sera diffusée durant la visio et ensuite échanger avec le groupe après la visio. Les personnes âgées sont très intéressées par ces ateliers, notamment par les films sur les voyages au Japon, en Thaïlande, la Norvège, la Grèce, l’Australie… », détaille-t-il.

Il illumine aussi les journées de Françoise, qu’il visite à domicile : « Malgré le fait qu’elle ne parle pas beaucoup, nous avons réussi à créer un lien. Nous discutons quelques minutes et ensuite, nous jouons aux jeux de société. Cela se passe très bien. Au fur et à mesure et au fil du temps, je vois la différence dans son comportement : elle est plus ouverte maintenant et elle me demande quand je vais revenir. Il me semble qu’elle veut me voir (rires). »

Créer du lien avec nos aînés

Alors que Konstantinos a perdu sa seule grand-mère lorsqu’il était encore petit, il avait hâte de retrouver ce lien intergénérationnel avec les personnes accompagnées de Nantes. « J’ai réussi à créer un lien avec les personnes âgées et j’en suis ravi », sourit-il.

De leur côté, les personnes âgées accompagnées par l’équipe sont ravies d’avoir Konstantinos à leurs côtés. Le volontaire européen, très dynamique et passionné par la culture française, est toujours avide d’échanges avec nos aînés… « J’ai été très bien accueilli par les personnes accompagnées. Elles sont très gentilles et elles aiment échanger avec nous. », observe-t-il.

Pour le volontaire, cet attrait peut aussi s’expliquer par une curiosité des aînés pour l’origine de Konstantinos : « Les personnes accompagnées sont intéressées par le fait que je ne sois pas Français. Elles veulent discuter de la Grèce, savoir pourquoi j’ai choisi la France... J’imagine que c’est un peu comme pour les voyages avec le casque… c’est l’ouverture vers un monde inconnu ou l’attrait de la découverte. D’autres au contraire connaissent déjà la Grèce et c’est très positif pour moi. C’est nouveau pour elles et nous pouvons discuter de nos expériences respectives. », estime-t-il.

Pour le volontaire européen, une mission inoubliable

Après ces quelques mois passés en France, Konstantinos tire un bilan très positif de ses missions. « Cela fait 7 mois que je suis en France et c’est une expérience vraiment enrichissante et inoubliable ! », résume-t-il.

Grâce à ce volontariat, il aura pu perfectionner sa maîtrise de la langue française, évoluer sur le plan personnel et surtout, faire de belles rencontres : « Je fais quelque chose de complètement différent de ce que j’ai connu jusque-là, dans un pays que j’aime beaucoup. Je me suis énormément amélioré au niveau linguistique, enrichi sur le plan personnel et j’ai gagné en autonomie… J’ai été très bien accueilli par les Petits Frères des Pauvres de Nantes, mes collègues sont toujours là pour m’aider dès que j’ai besoin de quelque chose. »

À l’issue de sa mission, il envisage de rester en France pour intégrer un Master en Cinéma et audiovisuel. Tous nos vœux de réussite !

 

>> En savoir plus sur le service civique ou le volontariat européen

 

À LIRE AUSSI :

Autres témoignages