Palmarès des régions où l’on se sent le plus seul en France

08 octobre 2019

Le dernier rapport des Petits Frères des Pauvres établit un classement des régions où les personnes âgées ressentent le plus la solitude en France. © DR

articles les plus récents
  • 23 octobre 2019
    Petits bonnets : c’est parti pour l’édition 2020 !
    Lire l'actualité
  • 14 octobre 2019
    6 formes de générosité que vous ne soupçonnez (peut-être) pas
    Lire l'actualité
  • 10 octobre 2019
    8 raisons de devenir bénévole pour visiter des malades en soins palliatifs
    Lire l'actualité
Voir tout

Quelles sont les régions où les personnes âgées se sentent le plus seules ? Et les régions qui comptent le plus d’aînés isolés ? Le dernier rapport des Petits Frères des Pauvres consacré aux liens entre solitude, isolement de nos aînés et territoires (CSA Research), vous dévoile ce classement.

Dans le dernier rapport des Petits Frères des Pauvres (CSA Research, septembre 2019), les personnes âgées se sont exprimées sur leur solitude et leur isolement au quotidien en fonction de leur lieu de vie. Pour établir un palmarès des régions où nos aînés sont le plus en difficulté, les Petits Frères des Pauvres ont choisi de cumuler deux critères : le taux de personnes déclarant qu’elles se sentent seules et celui du risque d’isolement, c’est-à-dire le nombre d’aînés déclarant qu’ils peuvent passer des journées entières sans parler à personne.

3- La Bretagne : 24 % de personnes risquent d'être isolées

La Bretagne figure en 3e position de ce classement car 28 % des personnes âgées y ont exprimé un sentiment de solitude (vs 27 % en moyenne nationale) et sont nombreuses à risquer l’isolement social complet : ainsi, la Bretagne est la 2eme région où il y a le plus d’aînés qui peuvent passer des journées entières sans parler à personne !
 
Pourquoi ? En plus de compter 59 % de personnes âgées non natives de la région (et qui peuvent donc avoir eu des difficultés à se faire des connaissances sur la durée), la Bretagne n’est pas forcément la plus adaptée pour des personnes vieillissantes. Dans cette région très rurale, 91 % des aînés y sont obligés d’utiliser la voiture chaque semaine pour se déplacer et se plaignent à 52 % de ne rien pouvoir faire sans leur véhicule. 

2- La Nouvelle-Aquitaine : 22 % d'aînés risquent l'isolement

En Nouvelle-Aquitaine, 32 % des personnes âgées affirment se sentir seules et 22 % sont identifiées comme risquant l’isolement car elles ont peu de relations au quotidien.
 
Pourquoi ? La Nouvelle-Aquitaine est une région très rurale avec de fortes disparités territoriales. Il n’est donc pas toujours facile d’accéder aux commerces de proximité ou de se déplacer selon l’endroit où on vit. La région comporte aussi 81 Quartiers Politiques de la Ville, qui s’avèrent être ceux qui présentent le risque d’isolement le plus fort pour nos aînés. 

1- Le Centre-Val-de-Loire : 27 % de personnes âgées en risque d'isolement

La région Centre-Val-de-Loire arrive tristement en tête de ce podium puisqu’elle cumule le plus fort taux de solitude (40 % des aînés se sentent seuls et 12 % de façon régulière) et de risque d’isolement relationnel (27 % de personnes âgées pouvant passer des journées entières sans parler à personne) sur le territoire.
 
Pourquoi ? Le Centre Val-de-Loire est une région peu dense avec seulement 2 communes de plus de 100 000 habitants (Tours et Orléans) mais c’est aussi l’une des régions qui connait le taux de vieillissement le plus élevé de France. Il y a 52 Quartiers Politiques de la Ville où vivent 6 % de la population régionale et ces quartiers sont ceux qui présentent le risque d’isolement le plus fort. Pour 38 % des personnes âgées, les gens n’y sont pas solidaires entre eux (vs 31 % en moyenne nationale). Enfin, d’autres études montrent que 3 personnes âgées sur 10 de plus de 60 ans habitent seules dans leur logement et cela monte à 2 sur 5 pour les plus de 75 ans. 

Les Hauts-de-France, remède à la solitude ?

A contrario, la région Hauts-de-France avec 21 % de personnes qui éprouvent un sentiment de solitude et 16 % qui sont en risque d’isolement relationnel est l’une des régions les moins à risque pour les personnes âgées. En effet, 61 % des personnes âgées y vivent depuis leur naissance et ont donc tissé des relations durables. Seuls 27 % des citoyens se plaignent que les gens n’y sont pas solidaires, contre 31 % pour la moyenne nationale. Enfin, elles ne sont que 15 % à ne pas s’y voir vieillir sereinement (contre 18 % au niveau national).
 

Dans la même catégorie