Fans de sports extrêmes, ces personnes âgées vont vous étonner

10 août 2022
Personnes âgées sportifs extrêmes : ces aînés vont vous épater

Ces aînés adeptes des sports extrêmes vont vous épater ! © George Jedenoff- SkiUtah / Facebook Carlos Soria

articles les plus récents
  • 30 septembre 2022
    Une campagne contre les clichés autour de la vie amoureuse et sexuelle de personnes âgées
    Lire l'actualité
  • 28 septembre 2022
    Une psychiatre en gériatrie nous parle des bienfaits de la vie affective des personnes âgées en établissement
    Lire l'actualité
  • 28 septembre 2022
    Notre nouveau rapport dévoile 10 résultats étonnants sur la vie affective, intime et sexuelle des personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Pas d’âge pour faire des exploits physiques et se dépasser ! C’est le message que nous envoient Jean, George, Julia ou encore Rut. Ces champions accros aux sports extrêmes sont septuagénaires, octogénaires ou nonagénaires et sont en pleine forme. De quoi faire voler en éclats quelques idées reçues sur la vieillesse…

La retraite, vous la voyez plutôt pantouflarde devant la télévision ? Ce n’est pas du tout la tasse de thé de Jean, Carlos ou encore Julia qui, eux, ont de l’énergie à revendre et continuent de faire de l’exercice quotidiennement pour leur santé. Parce qu’on le sait, pour bien vieillir, le maintien d’une activité physique est essentiel

Mais voilà, nos compères ont choisi des activités plutôt… dynamiques ! Zoom sur ces aînés qui sont champions ou fans de sport extrême.

Jean, 88 ans, champion de ski nautique

Véritable passionné de ski nautique, Jean Gueury pratique ce sport depuis une cinquantaine d’années. Aujourd’hui âgé de 88 ans, le Dijonnais se rend « quasiment tous les jours » au stade nautique d'Arc-sur-Tille (Côte-d'Or) pour s’entraîner, sous les conseils de sa femme. Il participe d’ailleurs toujours à des compétitions, même si, de son propre aveu, il a réduit un peu le rythme… « Avant, j'en faisais six ou sept par an. Maintenant, je me limite à quatre car je récupère beaucoup moins vite. » 

L'octogénaire affirme être le plus vieux compétiteur en France et en Europe. « Le deuxième Français a dix ans de moins que moi. Dans le monde, je fais partie des trois plus âgés. », déclare-t-il à L’Est Républicain (21/07/2022). 

Notre aîné n’est pas près de raccrocher et estime que ce sport est l’un de ses secrets de jouvence… « Je me sens très en forme, je n'ai mal nulle part et j'ai l'impression que la pratique du ski nautique me permet de me maintenir en bonne santé. »

Carlos Soria, 83 ans, l’infatigable alpiniste

Sportif extrême âgé : Carlos Soria alpiniste

Carlos Soria, à la conquête des 14 sommets les plus hauts du monde. © Tx-lab / Facebook Carlos Soria.

À l’aube de ses 51 ans, Carlos Soria, alpiniste espagnol, s’est fixé un projet extraordinaire : gravir les 14 sommets du monde de plus de 8000 mètres

Aujourd’hui âgé de 83 ans, cette légende de l’alpinisme approche du but… Il lui reste deux sommets à franchir (le Dhaulagiri au Népal et le Shishapangma au Tibet).

Tous nos vœux d’encouragements à cet infatigable rêveur aussi déterminé que patient !

Rut, 103 ans, plus vieille parachutiste

On a tous des rêves un peu fous… Celui de Rut Larsson, c’était de sauter en parachute. À 103 ans et 259 jours (précisément), elle a réalisé son souhait et a battu en même temps le record du monde de la personne la plus âgée à réaliser un saut en parachute en tandem. Elle détrône ainsi une Américaine, de 78 jours sa cadette.

La Suédoise a effectué son saut à Motala, à 240 kilomètres au sud-ouest de Stockholm. Le duo a atterri en douceur, devant sa famille et ses amis qui l’attendaient à l’aérodrome. Elle a été assistée à sa descente pour se relever à l’aide de son déambulateur.

Elle a déclaré à l’agence de presse suédoise TT : « Tout s’est passé comme prévu » et qu’elle aimait particulièrement « le fait de glisser lentement vers le bas depuis le haut. C’est agréable ».

Elle a conclu en riant : « C'est merveilleux de faire ça. J'y pensais depuis longtemps. Une Américaine a battu le record, je devais donc battre le sien ». Rut devait fêter ce moment avec un petit gâteau. Bravo à elle !

Julia, 105 ans, fan de course à pied

Il n’est jamais trop tard pour se lancer des défis… Voici le conseil que pourrait donner Julia Hawkins. Cette Américaine s’est mise à la course à pied à 100 ans ! Et ça lui réussit ! Depuis 5 ans, cette enseignante à la retraite ne cesse d’impressionner par ses exploits… En 2017, elle réalisait le meilleur temps féminin sur 100 mètres chez les 100 ans et plus (39 secondes 62), selon l’Association nationale des jeux pour seniors. En novembre 2021, elle a établi le record du monde féminin chez les 105 ans et plus, lors des Jeux seniors de Louisiane à Hammond (1 minute 2 secondes 95).

Un chrono qui ne satisfait pas celle qu’on surnomme « Hurricane » (Ouragan) : « Je voulais le faire en moins d’une minute, a-t-elle ruminé. « Les gens disent qu’ils veulent être comme moi quand ils seront grands… Et je pense que si je peux plaire aux gens et leur donner de l’espoir, alors ça vaut la peine de vivre plus longtemps. »

Avant de s’essayer à la course, Julia s’était mise au vélo à l’âge de 80 ans. Elle s’était spécialisée dans le contre-la-montre cycliste et avait remporté plusieurs médailles d’or à l’occasion des Jeux nationaux seniors. Elle a finalement abandonné la discipline car « il n’y avait plus personne de [son] âge avec qui rivaliser ».

Une sacrée énergie !

George Jedenoff, 105 ans, skieur centenaire et passionné…

Raccrocher les skis quand on vieillit, cela parait plutôt sensé… mais c’est hors de question pour George Jedenoff, 105 printemps. Vers 40 ans, il se découvre une passion pour le ski, en emménageant dans l’Utah lors d’une mutation professionnelle. « Je me suis demandé ce que les gens faisaient ici », expliquait le centenaire à TODAY en 2017. « Ils m'ont répondu : « Nous avons le bowling, le bridge et beaucoup de gens font du ski », et ça m’a semblé être une chose fantastique. Je m'y suis mis à 43 ans et ce fut l'une des décisions les plus intelligentes que j'ai jamais prises ».

Depuis, l’Américain n'a pas manqué une seule saison de ski depuis plus de 60 ans. En plus, George pratique 45 minutes d’exercice tous les jours et s’efforce d’être optimiste : « Ne laissez pas l'âge vous tracasser », recommandait-il à l’occasion de son centième anniversaire. « Ne laissez pas les choses négatives, que nous avons tous en nombre, l'emporter sur toutes les bénédictions que vous avez dans votre vie. » 

Mark Braly, 86 ans, plus vieux joueur de water polo

À 86 ans, Mark Braly pourrait bien être le plus vieux joueur de water polo. Et selon lui, « certainement le pire » sourit-il. Mark a commencé ce jeu à... 76 ans. Ce qu'il aime ? La camaraderie et l'excitation d'une partie. 

D'ailleurs, ce sport lui a permis de se faire de merveilleux amis et de sentir apprécié et soutenu, ce qu'il n'a jamais ressenti lors de ses expériences professionnelles. Avec eux, il peut sortir, discuter, aller manger...

Son statut d'aîné dans l'équipe lui confère un rôle particulier : « Ils me montrent du respect. Je me sens spécial »  explique Mark. Il est un modèle inspirant pour les plus jeunes... « Les jeunes joueurs doutent de pouvoir jouer aussi longtemps. Me voir le faire, à mon âge, les rassurent. Cela me fait aussi sentir que je suis un bon exemple pour mes coéquipiers » .

Fauja Singh, marathonien de 109 ans

Né en 1911 en Inde, Fauja Singh s’est mis à la course sur le tard pour des raisons tragiques. 

Veuf à 81 ans, il vit avec son 5e enfant Kuldip, qui est le seul à ne pas avoir quitté le pays. Un jour de 1994, alors que les deux hommes réparent un fossé d’irrigation, une tempête de mousson frappe. Avant qu'ils ne puissent se mettre à l'abri, un toit métallique vole vers son fils et le tue. Ce drame traumatise Fauja. Il rejoint alors son fils aîné à Londres et se met à courir avec un groupe de Sikh pour se changer les idées. C’est là, à 90 ans, que sa passion pour le marathon l’envahit. 

En 2001, il court le marathon de Londres. Il bat le record du marathonien le plus rapide de plus 90 ans. En 2011, il devient le premier homme de 100 ans à terminer la course de 42 km en 8 heures et 25 minutes. En 2013, à 102 ans, le vieil homme fait sa dernière course.

Aujourd’hui, une hernie l’empêche de courir mais il est toujours actif. Il marche encore régulièrement et possède un emploi du temps bien chargé.

Pas d’âge pour réaliser ses rêves

Pour les Petits Frères des Pauvres, ces exemples -même s’ils restent exceptionnels-, démontrent que la vieillesse ne rime pas forcément avec paresse. Contrairement à ce que certains pourraient penser, de nombreuses personnes âgées continuent de maintenir une activité physique et osent même se lancer des défis, réaliser leurs rêves les plus fous… 

C’était le cas récemment des personnes âgées accompagnées par notre Association, comme Daniel, 78 ans et en fauteuil roulant, qui a pu voler en ULM. Ou encore Jean-Pierre, 62 ans, qui faisait du planeur malgré son handicap.

Les Petits Frères des Pauvres s’attachent à organiser régulièrement des sorties individuelles et à exaucer les souhaits des personnes âgées. Il n’y a pas d’âge pour concrétiser ses rêves !

 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie