À Marseille, ce lieu de vie intergénérationnel offre une nouvelle vie aux aînés isolés

23 mai 2022
Inauguration de la pension labadié des Petits Frères des Pauvres à Marseille

Mardi 10 mai, la pension de famille Labadié a célébré ses 10 ans et inauguré dans le même temps l’immeuble d’habitat social mixte Rue des Héros à Marseille. © Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres

articles les plus récents
  • 30 juin 2022
    3 personnes âgées ont vécu un moment exceptionnel à cette avant-première au cinéma
    Lire l'actualité
  • 23 juin 2022
    Cette aide que la majorité des personnes âgées ne réclament pas
    Lire l'actualité
  • 23 juin 2022
    80 ans, 80 jours pour changer le regard sur les personnes âgées
    Lire l'actualité
Voir tout

Dans le 1er arrondissement de Marseille, les Petits Frères des Pauvres ont réussi à créer un petit havre de paix où logent des personnes en situation de précarité ou fragilisées par des parcours de vie difficiles. Ce mardi 10 mai 2022, l’Association célébrait les 10 ans de la pension de famille Labadié et inaugurait la résidence de la rue des Héros.

Ici, les résidents de l’habitat alternatif et les voisins du quartier papotent, s’activent ensemble autour du jardin partagé ou prennent un verre lors des évènements qui ont lieu régulièrement. 

En 2012, les Petits Frères des Pauvres ont ouvert la pension de famille Labadié en plein cœur du centre-ville de Marseille, à proximité des commerces et des transports en commun. L’idée : offrir à des personnes en situation de précarité ou fragilisées par des parcours de vie difficiles, un lieu de vie agréable qui soit le plus possible comme chez soi.

En septembre 2019, la pension de famille Labadié a eu l’opportunité de s’agrandir. Le projet « Rue des Héros » a la particularité de s’inscrire dans un immeuble d’habitat mixte accolé à un jardin de plus de 1000 m2 ouvert aux habitants et à différents acteurs du quartier afin de favoriser les relations sociales et lutter contre l’isolement de nos aînés.

En tout, ces projets comprennent 27 logements (10 logements ont été rajoutés grâce à la Rue des Héros).

Mardi 10 mai 2022, la pension de famille Labadié célébrait ses 10 ans d’existence et inaugurait en même temps la Rue des Héros. À cette occasion, élus, financeurs et donateurs, partenaires, voisins de quartier, salariés et bénévoles Petits Frères des Pauvres étaient invités à découvrir et visiter les lieux, et partir à la rencontre des résidents et de leurs logements. 

© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
Alain Villez, président des Petits Frères des Pauvres, ouvre la cérémonie d'inauguration de la Rue des Héros et des 10 ans de Labadié.
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
Manuel Pinto, directeur régional de la Fraternité Méditerranée des Petits Frères des Pauvres prend la parole lors de cette cérémonie.
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
À l'occasion de l'inauguration, élus, financeurs et donateurs, partenaires, voisins de quartier, salariés et bénévoles Petits Frères des Pauvres étaient invités à découvrir et visiter les lieux, et notamment le jardin partagé Rue des Héros.
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
La bonne humeur était de mise ce mardi 10 mai 2022 !
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
Voisins, résidents, bénévoles... tout le monde était bienvenu pour papoter !
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
Un moment convivial pour faire connaissance ou pour se retrouver...
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
L'inauguration s'est poursuivie par une visite des lieux...
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
Les résidents ont pu montrer leur logement et échanger avec les visiteurs.
© Marion Dunyach / Petits Frères des Pauvres
De beaux moments d'échanges avec nos résidents...

Une solution d’habitat adaptée pour les personnes âgées isolées

Ces logements, tous des studios indépendants, proposent aussi des salles en commun pour permettre aux résidents de se retrouver autour d’un plat ou d’ateliers. Terrasses et jardin permettent aussi de créer du lien, autrement. Le lieu se veut ouvert sur l’extérieur, aussi bien aux voisins, qu’aux partenaires ou aux écoles. D’ailleurs, les enfants du centre-aéré local sont déjà venus dans le jardin pour des animations.

Enfin, un accompagnement social et médical est proposé pour permettre aux personnes éloignées des parcours médicaux de reprendre en main leur santé. « On essaye vraiment de faire en sorte que les personnes se raccrochent à un parcours, à leurs droits et à une vie heureuse », précise Sophie Brunetti, directrice du pôle inclusion social pour l’Association de gestion des établissements des Petits Frères des Pauvres.

Dès que j’ai visité ici, j’ai su que c’était la solution qu’il me fallait

« Dès que j’ai visité ici, j’ai su que c’était la solution qu’il me fallait », explique Marie-Christine au journal La Marseillaise (11/05/2022). Cette retraitée de 65 ans est pensionnaire de la rue des Héros depuis près d’un an et demi. « Depuis que je suis ici, je fais mon petit train de vie, avec le soutien des Petits Frères », poursuit-elle.

« On a une vie sociale riche grâce aux accompagnants et aux résidents. », confirme Gabriele, résidente de la pension de famille Labadié pour La Provence Marseille (11/05/2022).

Quant à Jeannot, ancien militaire, il sait pouvoir compter sur l’aide des Petits Frères des Pauvres après avoir traversé une dépression et souffert d’un trouble post-traumatique : « Ils ne seraient pas là, j’aurais fait une bêtise. Je n’aime pas la solitude, j’ai horreur de ça ! », confie-t-il à France 3 PACA.

Ce résident de la pension depuis 4 ans qui jardine, bricole… est apprécié de tous : « On s’entend super bien », ajoute-t-il. 

À Marseille, ce lieu de vie intergénérationnel a su se faire une place de choix dans le quartier. En France, les Petits Frères des Pauvres disposent de 7 logements accompagnés d’inclusion sociale. 

 

À LIRE AUSSI :

Dans la même catégorie