5 idées reçues sur l’isolement et la vieillesse selon son lieu de vie en France

01 octobre 2019

Seuls 50 % des 60 ans et plus, résidant en zone rurale, sortent tous les jours contre 73 % dans l’agglomération parisienne. © Cristian Newman / Unsplash

articles les plus récents
  • 23 octobre 2019
    Petits bonnets : c’est parti pour l’édition 2020 !
    Lire l'actualité
  • 14 octobre 2019
    6 formes de générosité que vous ne soupçonnez (peut-être) pas
    Lire l'actualité
  • 10 octobre 2019
    8 raisons de devenir bénévole pour visiter des malades en soins palliatifs
    Lire l'actualité
Voir tout

Est-on plus isolé en ville ou à la campagne ? Où ressent-on le plus la solitude ? Grâce au nouveau rapport des Petits Frères des Pauvres sur les liens entre l’isolement des personnes âgées et les territoires, cassez vos préjugés !

1- Le sentiment de solitude est plus fort dans certaines régions de France  

VRAI. Les personnes âgées ressentent plus fortement la solitude dans certaines régions de France selon la récente étude des Petits Frères des Pauvres / CSA Research (septembre 2019) : la région Centre Val-de-Loire (40 %), la Bourgogne Franche-Comté (34 %) et la Nouvelle-Aquitaine (32 %). À l’inverse, les régions où l’on se sent le moins seul, sont les Hauts-de-France et le Grand-Est. 
 

2- Il y a plus de solidarité dans les immeubles en ville qu’en pavillon à la campagne 

FAUX. En zone urbaine, tout particulièrement dans les habitats collectifs, l’isolement est aggravé par des solidarités et des relations de voisinage amoindries. Le rapport des Petits Frères des Pauvres met même en évidence un fort risque d’isolement dans les « quartiers Politique de la Ville »* situés majoritairement dans le tissu urbain, dans les habitats collectifs et HLM : 24 % des personnes de 60 ans et plus habitant en appartement peuvent passer des journées sans parler à personne vs 19 % en moyenne nationale.
 

3- On se sent moins isolé si on vit dans le département où on est né 

VRAI. 43 % des personnes âgées vivent depuis leur naissance dans le même département. Que ce soit en milieu rural ou en milieu urbain, les Petits Frères des Pauvres ont constaté qu’une installation récente dans une région, surtout pour les personnes déjà fragilisées par l’éloignement de la famille et des amis de longue date, est un facteur aggravant supplémentaire d’isolement.
 

4- En milieu rural, les personnes âgées sortent plus qu’en milieu urbain 

FAUX. Seuls 50 % des 60 ans et plus, résidant en zone rurale, sortent tous les jours contre 73 % dans l’agglomération parisienne. En effet, 67 % des habitants des zones rurales ne peuvent rien faire sans la voiture, particulièrement en Bretagne, Occitanie et Nouvelle-Aquitaine. A contrario, 23 % de nos aînés ont ce sentiment dans les grandes agglomérations et 18 % dans l’agglomération parisienne. 
 

5- Pour briser l’isolement, la priorité pour nos aînés, c’est un espace public accessible 

VRAI. L’accessibilité des espaces publics est une demande forte des personnes âgées qui considèrent que c’est une action prioritaire pour lutter contre l’isolement. C’est même une piste à privilégier pour 77 % des personnes âgées interrogées. 
 
* Quartiers Politique de la ville (QPV) : les quartiers prioritaires de la politique de la ville sont des territoires d'intervention du ministère de la Ville, définis par la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 février 2014. 

Dans la même catégorie