Pour Sylvie, André et Raymond, les vacances ça a du bon !

| les petits frères des Pauvres | 24 Jun 2018


L’été est déjà là ! Partout en France, au cœur des villes comme à la campagne, les bénévoles des petits frères des Pauvres sont sur le pont pour que l’été des personnes âgées prenne le bon air des vacances.

Pouvoir s’émerveiller devant un joli paysage, retrouver la joie d’être surpris par le parfum d’un sorbet aux fruits exotiques… Comme chaque été, nos bénévoles sèment des petits bonheurs dans le cœur de nos aînés confrontés à la solitude ou à la maladie.  Avec eux, les soucis du quotidien s’évaporent. Le sentiment d’être invisible disparaît au contact d’autres personnes de tous les âges.

Pendant que André et Raymond jouent au scrabble sous la tonnelle couverte de glycine, Sylvie nous confie : « Aujourd’hui, mes enfants ne viennent plus me voir. Au début, ils venaient. On organisait des déjeuners, on fêtait Noël ensemble… Puis, du jour au lendemain, plus rien. On ne s’y attend pas. On ne comprend pas. J’ai bien essayé pourtant, j’ai envoyé des messages mais je n’ai plus jamais eu de nouvelles. Et puis, un jour, j’ai appris que mon fils habitait à 10 minutes d’ici… ça fait mal. Le fait de ne plus voir mes enfants, je n’aurais jamais cru ça. Je me suis toujours dit que ça ne pouvait pas m’arriver. J’ai pensé au pire, je n’avais plus envie. »

Avec les petits frères des Pauvres, la fraternité calme la douleur et redonne un ancrage aux personnes fragilisées par l’isolement.

Lors des visites à domicile ou à l’occasion des séjours de vacances, chacun des bénévoles se transforme en magicien, conteur, guide, chef cuisinier, expert en pétanque ou en tango. Toujours partant pour accompagner et épauler nos aînés comme Sylvie, Raymond et Olivier qui peuvent oublier leur quotidien et savourer le bonheur d’un joyeux temps de vacances qu’ils conserveront longtemps dans leur cœur.