"Ces vacances changent la vie"

| les petits frères des Pauvres | 21 Jun 2017


Simone a un peu plus de 80 ans, elle vit seule à Paris dans le 8e arrondissement, dans un studio “moche” dit-elle en riant, au 5e étage d’un immeuble sans ascenseur. Le peu de famille qui lui reste, un frère et une sœur, habite en Normandie. L’isolement lui pèse.

Elle s’échappe très peu de la capitale, hormis grâce aux séjours vacances organisés par les petits frères des Pauvres. Le dernier en date remonte à l’été dernier. C’était à la Seyne-sur-Mer, dans le Var.
“C’était la première fois que j’allais là-bas. Le cadre est très agréable, la maison est entourée d’un jardin. Et surtout, elle est toute proche de la mer. J’ai passé une grande partie de mon temps à la plage, à marcher dans l’eau. J’adore ça ! Ça fait tellement de bien, aux jambes notamment”.

Simone a aussi participé à quelques excursions dans la région : “Mais pas celles sur les îles au large de Toulon car je suis malade en bateau” regrette-elle. En revanche, elle garde un très bon souvenir d’une simple balade au marché de la Seyne-sur-Mer, juste elle et un bénévole : “On s’est bien amusé, c’était bien de voir du monde”.

Simone garde aussi en mémoire un beau séjour à Cabourg en Normandie, région dans laquelle elle est née. C’est d’ailleurs là-bas qu’elle souhaite repartir cette année : “Pour la mer notamment”.

“Partir comme ça quelques jours, retrouver des gens que j’ai déjà croisés, faire de nouvelles connaissances avec des personnes accompagnées comme moi ou des bénévoles, c’est sympa. L’ambiance est souvent très bonne. Ces vacances changent la vie, on a l’impression de partir un mois. On revient, on a le moral. Ici, je n’ai personne à qui parler, je reste souvent seule entre quatre murs, donc ça fait vraiment du bien de s’échapper”.